Personne n’y a cru. Alors que tout le monde pensait le contraire, le Niger, grand favori, dont experts, entraîneurs, arbitres et public néanmoins se posaient des questions sur l’âge réel des joueurs n’a pas gagné le tournoi.

En effet, les Mena sont tombés devant les Écureuils, ce vendredi 5 juillet 2019 au stade municipal de Lomé, terrain de handball. C’est le verdict de la finale de la 6ème édition du tournoi international zones 2 et 3 de handball U-18 démarré lundi dernier. Score final 40-39 pour le Bénin, après prolongation.

Toutefois, chose curieuse à souligner, contrairement aux éditions précédentes, aucune équipe n’est repartie avec des médailles. Il n’y a pas eu non plus de trophée pour le vainqueur. La décision a été prise de façon unanime par les organisateurs pour la simple et unique raison que « certains pays n’ont pas respecté les principes de catégorie de tranche d’âge ». Et il en sera désormais ainsi.

« Je pense que certaines équipes n’ont pas du tout respecté l’âge alors qu’administrativement tout est bon. Si une fédération décide de participer au tournoi avec une catégorie d’âge qui n’est pas tout à fait exacte, nous ne sommes plus dans la feuille de route de notre coopération qui consiste à soutenir les fédérations dans la formation des jeunes. Cela nous amène à rediscuter le cadre avec la Confédération africaine de handball (CAHB) afin de trouver les voies et moyens de conserver ce tournoi riche d’enseignement. Il est non seulement révélateur de talents, mais permet aux entraineurs et arbitres d’engranger de l’expérience ».

C’est ce qui ressort en substance de la déclaration de Paul Landuré, entraîneur de la Fédération Française de Handball (FFHB) et responsable de la coopération entre sa fédération et la CAHB. Constat partagé par la CAHB. « Au cours de ce tournoi, nous avons vu de bonnes choses mais nous déplorons que les équipes participantes n’ont pas respecté les âges donnés pour la compétition. C’est pourquoi, nous avons pris la résolution de ne pas donner de récompense », a précisé Auguste Dogbo, Trésorier de la CAHB avant de donner l’objectif de ce tournoi qui, selon lui est de déceler le talent de ces jeunes de moins de 18 ans pour la promotion du handball dans la sous-région.

Ainsi, pour les prochaines compétitions a-t-il poursuivi, il n’y aura plus de récompense. En lieu et place des récompenses, une autre formule sera trouvée pour décourager les gens qui viennent avec des joueurs très âgés uniquement pour des récompenses. Pour sa part, Gabriel Kokou Dodji Ketemepi, Président de la Fédération togolaise de Handball (FTHB) s’est dit satisfait de la 5è place de son pays, tout en déplorant le non-respect de la catégorie d’âge par certains pays.

Chez les béninois, la joie est immense et on ne trouve pas les mots pour l’exprimer. « Nous avons constaté quand on jouait contre eux en poule, quand on a suivi leur rythme, ils ont blessé deux de nos joueurs. En finale, on a changé de système et voilà, cela a payé. Quand vous avez des joueurs qui respectent les consignes et font tout ce que vous leur dites, vous pouvez aller dormir, donc cette victoire est à eux », s’est réjoui Linta Léonce l’entraîneur du Bénin.

Rendez-vous est pris l’année prochaine avec le tournoi les filles.

J.A.

Partager :