Cyclisme : Hellmann Julian remporte le 28ème tour du Togo.

L’Allemand Hellmann Julian s’adjuge la 28ème édition du tour international cycliste du Togo, courue du 10 au 14 avril 2019, en 5 étape (4ème étape annulée). L’Allemand succède au Burkinabé Nikiema Aziz, vainqueur l’année dernière. Le vainqueur de l’édition 2019, s’est emparé du maillot jaune à l’issue de la troisième étape courue entre Défalé-Kanté-Défalé-Kara.

Hellmann Julian non seulement premier au classement général au temps, mais aussi premier au classement général par points. Il est suivi, par le Burkinabè Daumont Paul qui occupe la deuxième place, et également meilleur jeune coureur du tour, et du Belge Van De Mieroop classé troisième après les cinq étapes.

La 5è et dernière étape

La dernière étape de la tour courue sur un critérium de 21 kilomètres à Agoè-nyivé, a été remportée par le compatriote du champion, Tetzlaff Tobias. Ce dernier s’est imposé sous la grande pluie qui s’est abattue ce jour sur la capitale togolaise. Il a devancé le Burkinabè Nikiema Bachirou, et le Belge Devroye Kim respectivement deuxième et troisième, après l’étape du jour. « Je suis très content de ce sacre. C’est ma première compétition de l’année 2019, après ma fracture au genou en janvier dernier, et voilà je suis champion. Je remercie tous mes équipiers qui malgré qu’on était en infériorité numérique par rapport aux autres équipes, ont tout donné pour cette victoire finale. Sincèrement je leur suis reconnaissant », s’est réjoui Hellmann Julian.

Il en a également profité pour faire un petit résumé de la compétition. « A la première étape mes équipiers et moi avons beaucoup travaillé mais Barret Jérémy le français en a profité derrière pour la remporter. On a réussi à résister face aux burkinabè qui à la deuxième étape étaient plus incisifs et très déterminés. A cette étape j’ai tout donné pour gagner, mais le burkinabè Bachirou Sadou était plus fort au sprint final. C’est au niveau de la troisième étape remportée par le Burkinabè Daumont Paul, et où j’étais toujours deuxième que j’ai arraché le maillot jaune au français Barret Jérémy. J’ai beaucoup travaillé durant ce tournoi et je pense que ma victoire est méritée. Je félicite tous les autres coureurs qui ont été très fair-play durant les différentes étapes du tour », a-t-il précisé.

Les togolais

Côté togolais, il convient de retenir que beaucoup de choses restent à parfaire pour atteindre le niveau des adversaires africains et européens qui viennent chaque année remporter le trophée mis en jeu. Le président de la FTC Gagou K. Dieudonné le reconnaît aussi. « Le niveau de nos coureurs est trop faible par rapport aux autres. On n’a pas les moyens logistiques et financiers pour rivaliser à armes égales avec les autres pays. Le cyclisme est un sport très compliqué, et nous devons envoyer régulièrement nos coureurs pour des stages, mais hélas, nous avons un manque cruel de moyens financiers pour le faire », a-t-il expliqué. Il n’a pas manqué de relever que le bilan du tour est dans l’ensemble positif. « C’est un ouf de soulagement, nous étions obligés d’annuler la 4ème étape, pour cause de manifestation politique, aujourd’hui aussi la pluie n’a pas été tendre avec nous, mais nous avons réussi à terminer en beauté la compétition », a-t-il conclu.

Redok.

Partager :