Football : Abalo Dosseh sur la lancée de son patron…

Après le Tsunami qui s’est abattu sur les Eperviers A le 18 novembre 2018, c’est un naufrage collectif des Espoirs du Togo ce mardi après-midi au Babayaro Sports Stadium de Kumassi. Les U23 du Togo ont tout simplement coulé et touché le fond 1-5 face aux Black Meteors du Ghana. Un match qui entre dans le cadre des préliminaires des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations U23 Égypte 2019.

Favori à domicile pour ce match aller, l’équipe du Ghana attaque pied au plancher. Les togolais font illusion quelques minutes par Klidjè Thibault, Akoro Bilal, Wogodo et autres Thomas Yenoussi Guillaume. Une phase de domination stérile.

L’attaquant ghanéen Owusu Kwabena, qui évolue en Espagne, calme les ardeurs des togolais dès la 18è minute. Sur une brillante action individuelle au coin de la surface de réparation du Togo. Il brûle la politesse à deux défenseurs togolais et ouvre le score.  Les Black Meteors bénéficient également d’un penalty à la 27è minute, quand Joseph Fameyeh est fauché dans la surface de réparation par le capitaine togolais Toudji Messan. Fameyeh veut se faire justice lui-même, mais sa tentative est enrayée par Abdoul Moubarak Aigba.

Revigorés par cet exploit de leur gardien de but, les Espoirs togolais vont se déployer. Ils parviennent à égaliser à la 31è minute par Klidjè Thibault idéalement servi par Yenoussi Guillaume sur un coup franc à la lisière de la surface de réparation ghanéenne. 1 but partout, score à la pause.

C’est en seconde période que les togolais plongent définitivement.  À la 60è minute, le Ghana double la mise par l’entremise de Osman Bukari. Déboussolés et surtout dépassés par le rythme imprimé par les Black Meteors, les Éperviers s’affolent. Owusu Kwabena enfoncera le clou aux 69è et 70è minutes, en marquant deux buts. Il réussit là un triplé, qui lui fait dire déjà « Je suis prêt à porter la tunique de l’équipe A des Black Stars ».

Déjà au fond du trou, les togolais encaisseront un 5è but à la 83è par Yakubu Nassam Ibrahim entré en jeu en seconde mi-temps. A moins d’un miracle, et à l’instar de toutes les équipes togolaises, en compétition africaine, l’aventure des U23 aussi s’arrête prématurément. Comme Claude Leroy, Abalo Dosseh vient lui-aussi de prendre une raclée. A sa décharge ce n’était pas à domicile. Espérons que cela ne sera pas le cas dans quelques jours à Lomé.

Partager :