Football/CAN 2019 : quitte ou double pour les Eperviers

Le Togo joue sa qualification pour la CAN Egypte 2019 ce dimanche 24 mars à Cotonou face aux écureuils du Bénin. Troisième place avec 5 points avant la Gambie et derrière le Bénin 7 points. L’Algérie est en tête du groupe avec 10 points. La victoire est obligatoire si l’envie d’être au pays des pharaons à partir de Juin 2019 pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, est encore l’objectif premier du Togo.

Ainsi donc pour l’ultime journée des éliminatoires, le sélectionneur national a finalement fait appel à Jacques Alaixys Romao, absent depuis le début de ces éliminatoires, Un retour tant souhaité et qui suscite beaucoup d’espoir tant au niveau des joueurs que chez les supporters des Éperviers.

Pour ce match contre le Bénin, le capitaine de Reims, club de Ligue1 en France a l’espoir d’une victoire. Il note cependant des facteurs déterminants, tels que la confiance, le mental, le physique « Ça va être un match très difficile parce que c’est un match de qualification, si tu gagnes, tu passes pour la prochaine CAN. Donc ça va être un match très difficile, physique et en plus c’est à l’extérieur, c’est à nous de travailler notre jeu, d’être concentrés de façon à ne rien à perdre. On a tout à gagner. Il faut être sereins, confiants en nos qualités », a-t-il précisé.

Après un décevant match nul le 12 Octobre 2018 à Lomé face à la Gambie suivi d’une lourde défaite 1 # 4 aux allures de Tsunami devant l’Algérie, les coéquipiers du capitaine Adebayor doivent se mettre en quatre, pour redonner le sourire aux togolais.

Si l’équipe se prépare depuis le début de la semaine sur le terrain (stade municipal de Lomé), et bien la préparation est aussi spirituelle. Il faut aussi se remettre entre les mains de Dieu indique la fédération togolaise de football. Un communiqué de la FTF annonce des offices religieux d’action de grâce. Ainsi, une messe catholique et un culte protestant sont au programme, le jeudi 21 mars et le dimanche 24 mars 2019. Ce vendredi 22 mars 2019, ce sera la prière musulmane à la grande mosquée de Lomé.

Côté Béninois, le rêve est permis. En position de force dans le groupe D, (un simple match nul lui suffit), les écureuils sont plus que jamais déterminés à obtenir une nouvelle participation à une phase finale de CAN. Olivier Verdon, défenseur central du FC Sochaux (dans les profondeurs du classement de Ligue 2 en France) ne veut pas perdre de vue l’objectif qui est la qualification, bien sûr (sourire). « Depuis le match contre la Gambie, j’y pense tous les jours. Même quand je suis en club, j’en parle à tout le monde. C’est toujours dans un coin de ma tête » a-t-il martelé au premier jour d’entrainement à Cotonou.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *