Football/Maracana : Etecon toujours champion

Tout est bien qui finit bien. La 7ème édition du championnat national de Maracana a vécu. En effet, ce samedi 31 août 2019 au centre Swallows de Lomé se déroulaient les deux (2) grandes finales.

Ainsi, la finale des séniors et celle des super séniors disputées sous le regards du Président de la Fédération Togolaise de Maracana (FETOMA), Etienne Bafaï et de sa suite. Ainsi, on peut retenir qu’à la fin de la première finale entre Etecon et Maracana club de Lomé (MCL), c’est le club « Etecon » qui conserve son titre de champion du Togo acquis la saison dernière dans la catégorie des super séniors.

Par contre, chez les séniors, les jeunes frères du MCL contrairement à leurs aînés, ont battu « La Renaissance » à l’issue de la séance des tirs aux buts 3#2. Score à la fin des temps réglementaires 2#2.

Ces finales ont été précédées d’une cérémonie d’ouverture au cours de laquelle, le Président de la Fédération Tgolaise de Maaracana, M. Bafaï a rappelé les valeurs de ce sport qui, selon lui sont essentiellement fondées sur la convivialité, la fraternité et l’amitié avant d’inviter les joueurs au fair-play.

Tout le contraire de ce qui se passera sur le terrain, surtout lors de la 2è finale entre MCL et « La Renaissance ». Un match très tendu et émaillé de violences qui ont contraint les forces de l’ordre à intervenir à un moment. « L’envie de gagner la coupe a tué complètement le match. Nous avons marqué deux buts. Malheureusement le défaut de luminosité a influencé les arbitres, ce qui a créé la tension mais heureusement que le jeu est allé jusqu’à son terme. Nous avons gagné, je félicite mes joueurs qui ont tenu face à leur adversaire. Nous allons savourer cet instant de bonheur et regarder l’avenir », s’est réjoui le coach du MCL, M. Haliyaki.

C’est donc la fin de ce championnat national de Maracana, édition 2019 mais le compte à rebours de la Coupe d’Afrique des Nations de Maracana qui va se tenir à Conakry (Guinée) en septembre prochain commence. L’ambition au niveau de la FETOMA est de faire mieux que l’année dernière.

J.A.

 

Partager :