Football : treize arbitres FIFA togolais pour 2019

Les arbitres FIFA

Treize arbitres togolais ont reçu vendredi 11 janvier 2019, au siège de la Fédération Togolaise de Football, leurs badges d’arbitres et d’arbitres assistants FIFA. Ils sont donc ainsi habilités à officier pour les compétitions internationales de football pour le compte de l’année 2019. Les badges ont été remis aux intéressés par Guy Gbesondé Akpovy président de la FTF, en présence d’éminentes personnalités de l’arbitrage togolais.

Aucune interférence d’aucune sorte sur le choix des 13

Rendue publique par la FTF ce vendredi, cette liste de treize arbitres est une proposition faite par le département des arbitres de la FTF. La performance individuelle des arbitres, le niveau national du football, le professionnalisme dans chaque pays membre de la FIFA, et le quota réservé à chaque pays, sont les principaux critères qui ont prévalu.

Ainsi, selon Mme Lawson Kayi épouse Adabla chef du département des arbitres de la FTF, la sélection des 13 arbitres et arbitres assistants togolais retenus par la FIFA a été faite sans aucune interférence de la FTF. « Moi je ne saurais dire sur quel ou quel paramètre les treize arbitres ont été sélectionnés. Et de surcroît je ne suis pas en possession des notes obtenues par ceux qui viennent d’être sélectionnés. Bref ni la CAF, ni aucune autre instance ne s’ingèrent pas dans le choix des arbitres. « , a-t-elle expliqué.

Treize arbitres, ce n’est pas encore suffisant !

En revanche, en ce qui concerne le nombre, madame Lawson Kayi épouse Adabla, relativise. « Par rapport au nombre d’arbitres retenus, je dirais que mon désir serait d’en avoir plus, mais la FIFA a fait son travail et a surtout jugé utile de miser sur les jeunes. Moi je pense qu’on doit plutôt accepter la décision de l’instance internationale, et se remettre en cause pour qu’un travail de fond soit fait, afin de faire progresser le niveau de notre arbitrage », a-t-elle indiqué.

Elle a ensuite fait savoir qu’aujourd’hui le Togo a déjà une arbitre élite A qui a pris part à la CAN Féminine au Ghana en 2018, et un arbitre élite B, qui est invité pour la CAN U-20 au Niger en février prochain.

Ces arbitres ont la confiance de la FTF, mais gare à ceux qui vont succomber à la corruption !

De son côté, Guy Gbesondé Akpovy président de la Fédération Togolaise de Football, a tenu à féliciter les élus susceptibles de représenter le Togo, durant les compétitions internationales pour le compte de l’année 2019.

Il a pour l’occasion imploré la bénédiction de l’éternel Dieu qui ordonne le monde, afin qu’il leur accorde beaucoup de succès dans l’exercice de leur métier. Il les a ensuite exorté à faire preuve de finesses et de vigilance dans la prise des décisions arbitrales. Et de préciser « Personnellement, moi j’ai confiance en vous, mais il va falloir que vous en retour, faites bon usage de cette confiance, en domptant toute intention de corruption. Tout travail qui est fait en toute honnêteté profite plus que le montant donné par le corrupteur ».

Vous devez être à la CAN 2019 en Egypte !

Enfin, Ayena Mathias représentant du président de la HAAC à la cérémonie de remise de badges FIFA et ancien arbitre y est aussi allé de son petit mot « Aujourd’hui vous avez votre badges FIFA, et si vous voulez être reconduits en 2020, ce sera sur la base de la sueur de votre travail. Vous devez continuer par bien travailler et être professionnels. Je veux vous voir à la CAN 2019 en Egypte ».

Pour mémoire, l’arbitre togolais N’talé Kikou Ognandon est retenu par la CAF pour la CAN U-20, qu’abrite le Niger en février prochain.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *