Handball : 6ème édition du tournoi U18 des zones II et III

Lomé, la capitale togolaise accueille depuis ce lundi 1er juillet 2019 et ce pour cinq (5) jours, la sixième édition du tournoi international des moins de 18 ans hommes, zones 2 et 3 de handball. Six (6) pays à savoir le Bénin, le Ghana, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Togo y prennent part. La compétition est organisée par la Confédération africaine de handball (CAHB) avec le soutien technique et financier de la Fédération française de handball (FFHB).

Préparer l’ossature des futures équipes nationales

Le coup d’envoi a été donné par le Directeur des Sports scolaires et universitaires au ministère en charge des sports, Zibo Ayouba en présence du Président du Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo), Azad Kelani Bayor ainsi que plusieurs autorités de haut rang.

L’objectif selon les organisateurs, est de promouvoir les jeunes joueurs dans les zones précitées pour qu’ils deviennent d’ici quatre (4) ans, l’ossature des équipes nationales. « L’idée de la CAHB et de la FFHB en organisant ce tournoi est de promouvoir la jeunesse de ces zones à devenir d’ici quatre ans, l’ossature de nos équipes nationales pour la CAN et les JO. Au Togo, notre objectif est de gagner le tournoi et nous avons les valeurs qu’il faut », a laissé entendre Kodjo Kokou Kétémépi, Président de la Fédération togolaise de handball (FTHB).

Eviter le piège des faux âges

Dans ces genres de rencontres, le seul problème qui se pose souvent est celui du non-respect de l’âge retenu par l’organisation. Est-ce que ces handballeurs présents au Togo ont réellement 18 ans chacun ? Nul ne saura répondre à cette question avec exactitude d’autant plus que le Togo ne possède pas le matériel adéquat pour détecter ou identifier l’âge de ces derniers. « A les voir physiquement, nous croyons que ces gens qui sont en mesure d’être dans la tranche d’âge retenue », a indiqué Auguste Dogbo, Trésorier de la CAHB après avoir jeté des fleurs à l’institution qu’il représente dans l’organisation régulière des compétitions en hommes, dames, cadets, juniors et séniors chaque année.

Mauvaise entame du pays organisateur, le Togo.

A ce tournoi, le Bénin, le Niger et le Togo sont logés dans le groupe A, tandis que le Nigéria, le Ghana et le Mali composent la Poule B. Le match d’ouverture a opposé le Mali au Ghana. Le score est de 31 contre 24 en faveur du Ghana même si l’équipe malienne avait pris le dessus dès le début de la rencontre. Il a fallu l’exclusion trois fois de suite de Abdouramane Toukara, le dossard 10 malien du terrain, synonyme d’un carton rouge pour que l’équipe ghanéenne revienne à la marque jusqu’à prendre le dessus sur son adversaire.

Le deuxième match a mis aux prises l’équipe du Togo à celle du Niger. La chance n’a pas été du côté du pays organisateur. Les joueurs de Sébastien Johnson ont perdu 32 contre 26. Défaite que l’entraîneur met sur le compte de la non observation des conseils et tactiques mis en place. La deuxième journée s’annonce rude et décisive. Le Nigéria entre en jeu et se fera au Mali alors que le Togo jouera son deuxième et dernier ultime match contre les écureuils du Bénin.

 

 

Partager :