Manchester United : Huit prétendants pour un fauteuil

Départ de Mourinho

José Mourinho n’est plus l’entraineur de Manchester United, depuis ce mardi 18 décembre 2018. Il fallait faire quelque chose, tant les résultats n’étaient pas à la hauteur de la stature de ce club. Sixième du classement actuel de premier League à 19 points de Liverpool, l’heure était donc venue de tourner la page Mourinho. Pour prendre qui ? Les noms se bousculent.

Laurent Blanc, l’ancien entraineur de Bordeaux et du PSG, et ancien sélectionner de l’équipe de France. Il a joué au club (2001-2003) et connait la maison. Gros avantage, il est libre.

Zinédine Zidane, a fait de sa première expérience, un coup de maître. Trois Ligues des champions d’affilée avec le Real Madrid et s’en va. Il a décidé de se retirer au sommet de la gloire. Il est le plus côté des entraineurs dont on parle car aura et son expérience seraient précieuses pour relancer une équipe et des individualités en souffrance.

Ryan Giggs, le gallois l’un des seuls en activité actuellement – sélectionneur du Pays de Galles. Il est aussi le seul à avoir déjà occupé le poste d’entraîneur de Manchester United. Ancien joueur emblématique des Red Devils il a toutes ses chances.

Roy Keane, capitaine emblématique de Manchester United pendant des années, il jouit encore d’une aura importante en interne. Même si sa reconversion à la fonction d’entraîneur n’a pas connu de coups d’éclats jusqu’à présent, il a pour lui sa connaissance du club.

Le plus expérimenté de tous les candidats est sans nul doute Arsène Wenger. Du haut de ses 69 ans, il n’a pas abandonné toute idée d’entrainer, après son départ d’Arsenal.

A contrario d’Arsène Wenger, l’argentin Mauricio Pochettino passe pour être le nouveau Guardiola, et à un degré moindre Mourinho. Son travail de fond et son style de jeu attisent les convoitises des plus grands d’Europe depuis des mois. Mais, manque de chance, il n’est pas disponible. Mais qui sait ….

Côté réputation, Antonion Conte jouit d’une très bonne sur le marché. Son caractère bouillant et sa volonté affichée d’être le seul maître à bord pourrait refroidir les ardeurs des dirigeants mancuniens échaudés par l’expérience Mourinho.

Quoiqu’il en soit, un intérimaire devrait occuper le poste jusqu’en juin au moins le temps des tractations.

Partager :