Edorh A. Kevin., lauréat du prix “Anzisha Prize“

Edorh-Akpé-Kevin_InPixio-compressor.jpg

Le togolais, Edorh-Akpé-Kevin

Le jeune togolais de 22 ans Edorh Akpé Kevin a décroché deux prix durant la cérémonie officielle de distinction des jeunes entrepreneurs africains tenue à Cap Town en Afrique du Sud le 23 octobre 2018 dernier.

Ces prix ont été rendu possible grâce à une application “SOS Système“ développé avec Elton Yawovi, avec qui il est co-fondateur de la start up “Dashmake“. L’application est un système de géolocalisation et de gestion plus efficace des catastrophes naturelles comme les inondations et aussi dans le domaine de la santé.

Le lauréat se distingue alors parmi les 20 finalistes et rentre à Lomé avec le prix du finaliste doté de 2500 dollars (près de 2 millions de FCFA). En plus du trophée “choix du public“ grâce à 4154 votes obtenus. Pour M. Edorh, ce prix servira à lancer l’application sur toute l’étendue du territoire togolais dans le but de sauver plus de vie.

D’autres distinctions ont été décernés à d’autres entrepreneurs durant la cérémonie. C’est le cas entre autres de la camerounaise Melissa Bime qui s’adjuge du Grand prix de la compétition dotée de 25.000 dollars. Cette entrepreneure de 22 ans a mise en place une banque de sang en ligne et une plateforme de chaîne d’approvisionnement numérique qui fournit du sang et permet de sauver des vies au Cameroun. Le second prix de la compétition était revenu à l’ougandaise Joan Nalubega de 20 ans, Fondatrice d’un savon et des produits anti-paludéens pour réduire la prévalence du paludisme dans son pays.

SOS Système est officiellement lancé en 2016. Les responsables informent qu’une version destinée au monde agro-pastoral serait en cours de développement pour aider les agriculteurs à suivre leur cheptel même à distance. Des processus seraient aussi en cours pour dupliquer l’application dans la sous-région selon les informations.

Quand au prix Anzisha, il récompense de jeunes entrepreneurs qui ont développé et mis en œuvre des solutions novatrices pour relever des défis sociaux ou qui ont lancé des entreprises couronnées de succès dans leur communauté. 20 finalistes sont retenus chaque année pour participer à un atelier d’entrepreneuriat et à une conférence sur le campus de l’African Leadership Academy à Johannesburg.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *