CAF: Le président Ahmad Ahmad fait un recours au TAS

 CAF: Le président Ahmad Ahmad fait un recours au TAS

La chambre de jugement de la commission d’éthique de la FIFA a rendu une décision en date du 23 novembre 2020 qui sanctionne Ahmad Ahmad, le président de la CAF et Vice Président de la FIFA à 5 années d’interdiction de toute activité liée au football et une amende de CHF 200 000. Ce mercredi, 25 novembre, un communiqué de presse émanant de l’équipe de Ahmad Ahmad dépose un recours au tribunal arbitral du sport (TAS).

C’est à travers un communiqué de presse en date du 25 novembre 2020 que le recours formulé par M. Ahmad Ahmad devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a été rendu public.

C’est donc le Mardic. »Mardi 24 novembre que M. Ahmad Ahmad, Président de la CAF et Vice-Président de la FIFA, annonce que ses conseils déposent un appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) afin de contester fermement la condamnation prononcée par la Chambre de jugement de la Commission d’Ethique de la FIFA.

En rappelant la décision de la chambre de jugement, l’équipe de Ahmad Ahmad affirme que « Cette décision n’a pas été rendue de façon juste et impartiale ». L’équipe estime que « au cours des mois d’enquête menée par la Chambre d’enquête de la Commission d’Ethique de la FIFA, dirigée par Mme Maria Claudia Rojas, contre la Confédération Africaine de Football (CAF) et son Président, de nombreux procédés surprenants ont été relevés ». L’équipe relève des irrégularités dans le processus d’audit de la CAF et son président. Aussi elle note une ingérence de la FIFA dans le processus et cela n’a pas permis un travail d’enquête serein.

De plus l’équipe de Ahmad Ahmad juge que la chambre de jugement de la commission d’éthique de la FIFA s’est d’ailleurs empressée de rendre dans l’urgence une décision immédiatement executoire, sans communiquer les motifs de sa sentence, en depit de sa gravite. Elle trouve donc que « La raison d’une telle précipitation pourrait être que cette condamnation empêcherait le Président Ahmad d’être réélu à la présidence de la CAF Iors des élections prévue en mars 2021, en dépit des nombreux soutiens déjà déclarés en sa faveur ».

C’est dans cette logique que « Un Appel sera donc fait devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) afin de contester cette décision incompréhensible et choquante ». Ahmad Ahmad et son équipe souhaite que « Cet Appel sera par ailleurs assorti d’une demande d’effet suspensif, afin de ne pas aggraver le préjudice subi par le Président Ahmad, et lui permettre de mener campagne en vue de sa réélection à la Présidence de la CAF ». Ce recours vient relancer le débat de la sanction au sommet de la CAF pat la FIFA.

Agbo Love

Related post