Football / FIFA : Nouvelle-Zélande et Australie hôtes du prochain mondial féminin

 Football / FIFA : Nouvelle-Zélande et Australie hôtes du prochain mondial féminin

L’Australie et la Nouvelle-Zélande sont les hôtes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 Les lignes bougent malgré la crise sanitaire. Ce 25 juin, la FIFA a tenu une conférence de presse au sortir de la réunion de son Conseil.

L’annonce des hôtes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 faite et donne l’organisation à l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino a annoncé les résultats du vote du Conseil de la FIFA à l’occasion d’une séance tenue par visioconférence.

Les Fédérations Australienne et Néo-Zélandaise (candidature conjointe) ainsi que Colombienne étaient sur la ligne de départ pour l’organisation de cette grande fête du football féminin mondial.

Si la candidature conjointe de l’Australie-Nouvelle-Zélande a réussi à avoir le vote de 22 membres du Conseil, celle de la Colombie s’en est sorti avec seulement 13 votes sur un total de 35 suffrages exprimés.

Il est à préciser que cette coupe du monde 2023 conformément à la décision du conseil de la FIFA au lendemain du mondial 2019 en France, sera la première à réunir 32 équipes et la première par deux confédérations.

Par la même occasion la FIFA a annoncé par la voix de son Président Gianni Infantino, avoir approuvé un plan d’aide sous forme de prêts et de subventions de de 1,50 milliards de dollars (1,32 milliards d’euro) pour ses 211 fédérations membres.

Objectif de ce fonds, permettre de faire face aux conséquences économiques du coronavirus. Le président de la FIFA a précisé que son institution exercerait « un contrôle strict de l’utilisation des fonds ».

Chacune des 211 fédérations membres pourra bénéficier de 1 million de dollars, et, une aide supplémentaire de 500 000 dollars pourra être attribuée pour venir en aide au football féminin.

AGBO Love

 

Tony DEE

Related post