Football : Le COVID-19 impacte les compétitions nationales

Coronavirus, un ennemi insaisissable selon le président français Emmanuel Macron. Devant la pandémie, seul le confinement semble être la solution du moment.

De la chine en passant par l’Europe sans oublier l’Afrique, des mesures sont prises pour faire barrière à l’avancée de la pandémie. Le Togo n’est pas en reste. Ainsi, le gouvernement a annoncé des mesures de lutte contre le nouveau coronavirus, notamment l’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes. « Tous les événements sportifs ou culturels sont suspendus pendant 3 semaines » pouvait-on lire dans le communiqué ayant sanctionné le conseil des ministres tenu le 16 mars 2020.

Cette décision n’est pas sans conséquence. Ainsi, le déroulement de la Coupe de l’indépendance, prévue pour la période du 18 mars au 27 avril est reporté jusqu’à nouvel ordre. Les championnats de D1 et de D2 ainsi que les compétitions sur les terrains périphériques, dans les ligues et districts sont aussi suspendues indique le Fédération togolaise de football (FTF), dans une annonce publiée quelques heures plus tard.

On se souvient que le match ayant opposé le Togo au Burkina-Faso le dimanche 15 mars à Ouagadougou s’est déroulé à huis clos en raison de l’épidémie du coronavirus. Cette rencontre entre les deux pays, rentrait dans le cadre des préparatifs du championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) initialement prévu du 4 au 25 avril au Cameroun. (On sait aujourd’hui, ce qu’il en est de cette compétition continentale).

En outre, les autorités togolaises ont décidé d’une suspension pour une période de 15 jours renouvelable, à compter du 20 mars de l’entrée au Togo des voyageurs non togolais en provenance des pays très infectés par la maladie à coronavirus (COVID-19). Cela concerne la plupart des pays européens, notamment.

Par contre, les ressortissants togolais et les résidents permanents seront soumis à une mise en quarantaine obligatoire pour 14 jours dès leur entrée sur le territoire. Objectif, répondre au Coronavirus dont les chiffres augmentent en Afrique de l’ouest.

Aux dernières nouvelles, 7 nouveaux cas diagnostiqués au Burkina, faisant passer le nombre de cas confirmés à 27. La ville de Bobo Dioulasso enregistre son premier cas.

Un seul mot d’ordre : suivre les consignes édictées par les organisations sanitaires habilitées, (se laver les mains fréquemment, tousser dans le creux du coude, etc…) faute de mieux, et que la Providence nous vienne en aide !

Patdogb.

 

Partager :