Football / Togo : Au revoir, Hunkpati Herman, alias Ressort !

 Football / Togo : Au revoir, Hunkpati Herman, alias Ressort !

Hermann Messan Hunkpati, alias « Ressort », l’ex capitaine de la Modèle de Lomé (Yellow Fever) a rendu l’âme dans la nuit du 9 au 10 août 2020, suite à une longue maladie.

Qui est Hunkpati Messan Hermann alias Ressort ?

Né en 1945, Hunkpati Messan Hermann alias Ressort était le frère cadet de Zanpano et de Kpadé Venance Hunkpati anciens joueurs de la Modèle de Lomé. Il débute sa carrière de football au sein de l’Alliance de Lomé dans les années 60. Évoluant au poste de stoppeur/Libéro (défenseur central), « Ressort » faisait l’unanimité autour de ses prestations à chacune de ses sorties.

Repéré par la formation des Onze merveilleux des Jaune et Noir (Yellow Fever ou la Modèle de Lomé), il les rejoint en 1964. Leader naturel, il se voit confier très vite le brassard de capitaine de l’équipe fanion. Dès 1968, il intègre la sélection nationale.

C’est l’un des principaux artisans de la qualification du Togo pour sa première coupe d’Afrique des nations (CAN) en 1972 à Yaoundé en éliminant à Accra les Black Stars du Ghana. Capitaine de la Modèle de Lomé, il était dans l’avion de retour d’un match de coupe d’Afrique des clubs champions perdu d’ailleurs, lorsqu’il apprit avec ses coéquipiers la dissolution de son club et la réforme qui créait les clubs de Lomé 1, 2, 3 et 4.

Ensuite, après un long parcours avec LOME 1, il décide de s’expatrier, estimant qu’il n’avait plus rien à prouver dans son pays. Mais ses premières tentatives échouèrent car jugé indispensable pour la sélection nationale, dont il était le capitaine. Il parvient pourtant à ses fins en 1979, et atterrit au Gabon, plus précisément au FC 105 de Libreville (un club militaire), où il évolue jusqu’en 1981. Il en deviendra plus tard entraîneur adjoint, puis entraîneur principal.

Hermann Messan Hunkpati, alias Ressort, c’est plusieurs titres de champions du Togo, plusieurs Coupes du Togo, et un titre de champion du Gabon.

Au cours de cette période, une anecdote dit qu’alors qu’il était en tournée avec son club de l’époque à l’AS Saint-Etienne au Gabon, face au FC 105, Michel Platini aurait tout fait pour essayer de faire venir Ressort chez les Verts, mais celui-ci aurait décliné l’offre s’estimant en fin de carrière avec pour objectif principal la préparation de sa reconversion comme entraîneur.

Que retenir de la vie du grand défenseur et capitaine ?

Hermann Messan Hunkpati dit « Ressort » c’est la belle époque du football togolais, des stades pleins avec des jeunes togolais des rêves plein les yeux, rêvant de faire comme Tommy, Kaolo, Ressort, Adjevi, Geraldo…

Notamment lors des duels épiques entre la Modèle et l’Etoile Filante de Lomé avec d’une part Daniel Barrigah, Ayivi Wolou, Michel Aménuvekou, Ali Alassane, Mébounou Kpadé Clément, Azianou Tobias, Adjévi da Silveira, etc… et Geraldo Ambroise, Julien Dovi Aguiar, Amouzou Perequito, Georges Koudouwovor, N’diké Mayé, Apampa Ramanou etc… d’autre part.

Pour Wilson Godwin Toto, « Ressort est un joueur et capitaine emblématique bien connu de la scène nationale et ailleurs. Il fut un grand libéro de la Modèle et de l’équipe nationale que tout le monde respectait ».

L’ancien coéquipier de Ressort, Ndiké Mayé qui l’a connu en 1968 affirme que « les petits respectaient les grands. Je dis cela parce que c’est des gens qui sont dans de grandes équipes et nous dans les petites équipes et nous n’avions pas le même niveau il faut le reconnaître. On lui devait du respect, je le respectais et j’avais même peur de lui ».

« Mais comme la nature fait toujours bien ses choses pour ne pas dire Dieu est grand, j’ai fini par me retrouver dans la même équipe de la Modèle en 1971. Ensemble nous avions joué et sans vous mentir Ressort est un grand joueur. Il est expérimenté et sait diriger son groupe » continue Mayé. Et de conclure « Gentil à la fois ‘’sévère’’, Ressort parle rarement et surtout quand il s’agit de jouer il ne badine pas. Mais attention il n’est pas méchant, il ne brutalise personne. C’est quelqu’un qui fait peur aux attaquants ».

Djossé Massaoudou confirme que « c’est la douce violence d’un tacle chirurgical. Une agression qui met tout le monde d’accord même l’adversaire. Une force tranquille comme dirait l’autre ».

Nanti d’une vitesse incroyable, Ressort se servait de sa taille pour retirer le ballon à ses adversaires sans les toucher. « En 1976, l’équipe nationale avait été renouvelée à 98% et Ressort et moi étions retenus. En ce moment, tous les anciens footballeurs internationaux étaient partis sauf nous deux. C’est à partir de ce moment que nous aussi avions décidé de partir mais ce n’était pas facile pour nous » a rappelé Ndiké.

Une fin souvent douloureuse pour les vieilles gloires togolaises

Ressort était l’un des derniers héros d’Accra et Yaoundé. Et comme le laissait entendre un amoureux du ballon rond, « sans une véritable mutuelle pour les anciens sportifs, nous ne serons réduits qu’à faire des commentaires post-mortem ». En effet, comme beaucoup avant lui, Hermann Messan Hunkpati dit « Ressort » s’en est allé dans la discrétion, comme il l’était dans la vie.

Le maître incontestable et incontesté du tacle glissé, geste technique peu connu à l’époque dont il avait le secret, en a fait baver à plus d’un attaquant. Très complémentaire avec son ami et meilleur adversaire, da Silveira Adjevi, il a constitué la charnière centrale de l’Equipe Nationale de Football du Togo à la CAN 72 à Yaoundé au Cameroun, qui a sacré Tommy Sylvestre meilleur gardien, en dépit d’une élimination après la phase de Poule.

Tchanilé Bana de son côté trouve que « c’est l’une des grandes vedettes du football togolais. C’est un grand homme, une grande figure du football togolais ».   Et à Wilson Godwin Toto de renchérir « c’est comme cela que les anciennes gloires qui ont fait la beauté du football togolais un jour périssent sans que personne ne leur vienne au secours et c’est vraiment dommage ».

Surnommé « Ressort » parce qu’il avait une capacité extraordinaire à se relever après un tacle tel un ressort, en dépit de sa grande taille, a reçu un prix honorifique en Juin 2017 lors de la 10ème édition du Tournoi des Retrouvailles des gaillards organisés par Sergio Sport à Kpalimé.

Le mot de la fin sera pour N’diké Mayé « franchement Ressort a fait du football togolais quelque chose de fiable, de grand. Il a laissé son nom un peu partout en Afrique ». « Vraiment Ressort est une grande perte certes, mais la nature nous a fait ainsi, nous ne sommes pas faits pour rester éternellement. Ressort est parti et ce que j’ai à dire pour terminer, c’est que les dirigeants du football togolais pensent aux anciennes gloires ».

AGBO Love

 

Tony DEE

Related post