Football / Togo : « Kolossale Katastrophe » à Kegué !

 Football / Togo : « Kolossale Katastrophe » à Kegué !

Le onze national du Togo s’est fait sortir ((1-3) ce mardi 17 novembre 2020 à Kegué lors de la 4è journée des éliminatoires de la CAN 2021 de football, par l’Egypte, après une défaite 0-1 à l’aller au Caire.

Les pharaons célébrant le 3è but

Se faire battre par l’Egypte n’est pas rédhibitoire, ni honteux, loin s’en faut, car au plan football, le Togo n’a ni l’histoire, ni le palmarès de ce grand du Continent. L’honnêteté et l’objectivité nous obligent à le reconnaitre.

En revanche, ce qui est inconcevable, c’est la manière, face à des égyptiens loin de leur meilleur niveau et amputés de deux pièces maîtresses, Mo Salah et Elneny. Mais, cette sélection des Eperviers qui n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis quatre ans pouvait-elle faire mieux ?

Avec un peu de recul et au lendemain de ce nouvel échec, il convient de tirer une énième fois les enseignements d’une telle Berezina ! (i) aucun véritable projet de jeu (ii) une équipe complètement déséquilibrée (iii) des joueurs qui ne jouent pas à leur poste originel (iv) un manque visible d’adhésion au discours du sélectionneur (v) un manque d’envie et d’agressivité collectives.

Et, pour couronner le tout, certains joueurs ont montré de par leur gestuelle sur le terrain qu’ils en avaient plein les bottes. Aucune solidarité, chacun faisait son numéro, pendant que les autres le regardent faire. Bref, d’équipe, il n’y avait que le nom.

Pourtant des noms, il y en avait quelques-uns habillés en jaune sur le terrain ce mardi au stade de Kegué, comme Laba, Mlapa, Barcola, Ayité, Dossevi, Tchakei, Tchoutchoui, Dakonam, qui de par leur talent, leur générosité ou tout simplement leur expérience auraient pu et auraient dû mieux faire.

Mais hélas ! Les raisons de ce cataclysme, de cette « Kolossale Katastrophe », nous les connaissons tous. Il est tant que le vestiaire prenne les choses en main, fasse preuve d’un peu de personnalité, car il faut sauver le football togolais, et personne ne viendra le faire à sa place. Ce ne sera qu’un début en attendant une prise de décision à un niveau plus élevé.

Tony Dee.

Tony DEE

Related post