Handball / RDC : Guylain Kalonga, capitaine de la JSK se confie à ahouevi info

Le monde entier traverse une période difficile dû à la pandémie du Corona Virus (COVID 19). Toutes les activités sont au ralenti afin de freiner la propagation du virus et le monde sportif n’est pas épargné.

Ahouevi info en profite pour vous faire connaitre quelques sportifs de par le monde, et leurs rêves. C’est Guylain Kalounga (GK), capitaine de JSK et joueur international de la République Démocratique du Congo qui se plie au jeu de l’intervieuw.

Ahouevi info : Comment passez-vous ce confinement ?

GK: Au début c’était un peu difficile pour nous les sportifs mais avec le temps on n’a pu s’adapter parce que l’on ne pourra pas rester comme cela pendant deux mois pratiquement sans rien faire. On s’est adapté progressivement et on travaille chez soi avec les moyens de bord pour essayer de rester en forme.

Ahouevi info : Est-ce que cela déteint sur vous ?

GK: Par rapport à cette pandémie, je pense qu’elle a touché le monde entier et nous sommes obligés de vivre avec cela et surtout respecter les mesures hygiéniques pour éviter de propager davantage ce virus.

Ahouevi info : Comment êtes-vous arrivé au handball ?

GK: C’est à l’école. Nous, au lycée pendant les heures de gymnastiques, on nous apprenait à jouer au handball parce qu’on avait un professeur qui était un ancien handballeur et c’est à partir de là que j’ai pris goût.

Ahouevi info : Quels sont les meilleurs souvenirs de votre carrière ?

GK : Je dirai que le handball m’a permis de sillonner un peu partout en Afrique et aussi en Europe.

Ahouevi info : Quels sont votre plus mauvais souvnir ?

GK : Je dirai que j’ai perdu deux fois en demi-finale la coupe d’Afrique des clubs champions avec JSK et c’est vraiment un très mauvais souvenir et je regrette beaucoup car jusque-là je ne suis pas encore sacré champion d’Afrique avec mon club et non plus avec l’équipe nationale. Je pense qu’il y en a bien d’autres mais il ne sert à rien de vouloir trop les étaler.

Ahouevi info : Comment se porte le handball congolais ?

GK : Le handball en République Démocratique du Congo se porte à merveille. C’est vrai qu’actuellement nous sommes confinés et qu’il y a aucune activité mais le handball congolais se porte bien.

Ahouevi info : A la surprise générale, vous n’étiez pas à la CAN en Tunisie. Pourquoi ?

GK : Si j’ai raté la dernière CAN en Tunisie c’est parce que j’étais blessé. J’avais un sérieux problème à la cheville gauche et cela ne m’avait pas permis d’être avec l’équipe nationale à cette CAN.

Ahouevi info : Comment jugez-vous les performances de votre sélection ?

GK : Je dirai que c’était bien puisque nous sommes qualifiés pour la coupe du monde.

Ahouevi info : Quels sont vos projets aujourd’hui ?

GK : Je pense mettre sur pied une fondation (ONG) pour venir en aide aux orphelins et aux veuves. C’est vrai que pour le moment il n’y a pas encore les moyens, c’est un peu compliqué en Afrique car je n’ai pas assez de moyens mais dans l’avenir si Dieu le permet je voudrais réaliser cela.

A part cela, c’est vrai qu’aujourd’hui je suis un joueur mais je pense devenir un entraineur dans les années à venir parce que là, je suis presque à la fin de ma carrière, je vieilli aussi donc je pense suivre des formations d’entraineurs et encadrer un peu la jeunesse dans l’avenir.

Ahouevi info : Votre mot de fin ?

GK : Je demanderai à tout le monde de rester un peu chez soi à cause de cette pandémie. Aussi de respecter les mesures d’hygiène pour éviter la propagation.

Ce n’est pas la fin du monde, la vie continuera et je pense que bientôt nous allons pouvoir retourner à nos activités habituelles. Chacun pourra donc retrouver son travail et nous sur les terrains. Merci beaucoup.

Ahouevi info : Merci à vous.

Propos retranscrits par AGBO Love

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *