Handball /Supercoupe : L’Usfas commence fort !

La nouvelle saison commence bien pour les deux équipes de handball de l’Usfas. C’est le moins que l’on puisse dire, après la double victoire du club militaire en finales de la super coupe de handball, du Mali, mercredi dernier au stade Mamadou Konaté.

Chez les Messieurs les Usfasiens ont dominé le Centre omnisports de Lafiabougou (COL) sur le score sans appel de 30-16 et c’est le même résultat qui a sanctionné la finale féminine entre le club militaire et les Centristes de la Commune IV.

Comme lors des précédentes éditions, l’honneur est donné aux Dames d’ouvrir le bal. Cette confrontation était placée sous le signe de la revanche pour l’Usfas, après le double revers subis l’année dernière par les militaires face au COL (défaites en finales du championnat et de la Coupe du Mali, ndlr).

Quant aux Centristes, elles avaient à cœur de prouver que leur sacre d’il y a quelques mois ne devait rien au hasard et que l’Usfas devait désormais s’accommoder de leur présence dans les joutes nationales.

Ainsi, les joueuses du COL ont tenté d’emballer la partie d’entrée de jeu, mais c’était sans compter avec la détermination de laver l’affront subi en finales du championnat et en Coupe du Mali, de l’adversaire.

La première période tournera à l’avantage au club militaire qui s’impose 12-8, avant de remettre ça au retour des vestiaires face à des Centristes impuissantes. Score final : 30-16 pour l’Usfas, soit 14 buts de différence. « Après la défaite en finale de la Coupe du Mali, je vous avais dit que notre effectif était vieillissant et sera renforcé. Vous avez dû constater aujourd’hui (mercredi, ndlr) que l’équipe a été remaniée à 70%. Je me réjouis déjà de l’état d’esprit qui caractérise le groupe. L’équipe a bien joué aujourd’hui et mérite largement sa victoire. C’est une belle revanche pour nous », a réagi le technicien de l’Usfas, Issa Sanou. Il renchérira « Notre objectif cette année, en plus de ce trophée de la Super-coupe, c’est le titre de champion et la Coupe du Mali ».

A l’instar des Dames, l’équipe masculine de l’Usfas a également déroulé face aux Messieurs du COL. En atteste le score de la partie : 30-16 pour le club militaire. Pourtant, le match avait bien commencé pour les Centristes qui ont fait jeu égal avec leurs adversaires pendant toute la première période (11-10 pour l’Usfas).

Malheureusement, l’équipe s’est complètement effondrée au retour des vestiaires et n’a rien pu faire face à la furia des Boubacar Niaré, Abdoulaye Sanogo, Mamadou Sissoko, Bakary Kouyaté et Cheick O. Kanté.

Les deux finales se sont déroulées, en présence du président de la Fédération malienne de handball (FMHB), le général Soumana Kouyaté et du représentant du Comité national olympique et sportif (CNOS), Tidiani Niambélé.

« Nous sommes un peu déçus cette année de l’absence des autres équipes à la Super coupe. Les deux finales ont opposé les mêmes équipes, à savoir l’Usfas et le COL. Nous aurions souhaité un plateau composé de quatre formations différentes », a martelé le général Soumana Kouyaté qui a tout de même rendu hommage aux Usfasiens et aux Centristes. « L’USFAS fait montre de régularité depuis plusieurs années, mais on constate que le COL monte en puissance au fil des saisons. Nous espérons que les autres formations s’inspireront de l’exemple de ces deux équipes. C’est notre souhait me plus ardent », a ajouté le premier responsable de la FMBH.

Il faut signaler qu’avant le coup d’envoi de la finale féminine, une minute de silence a été observée à la mémoire du secrétaire général de la Ligue de handball du District de Bamako, Mamadou Coulibaly, décédé le samedi 28 décembre des suites d’une courte maladie.

HaKam.

 

Partager :