Judo / Congo : le Congo Brazzaville regorge d’athlètes judoka à même de porter haut le drapeau national, mais ….

 Judo / Congo : le Congo Brazzaville regorge d’athlètes judoka à même de porter haut le drapeau national, mais ….

Josué Dieumerci Pellet, est un judoka, originaire du Congo-Brazaville. ahouevi.info lui a tendu son micro pour lui permettre de se présenter à vous et vous parler de lui, ainsi que de sa discipline sportive qui est le judo dans son pays.

Ahouevi info : Josué Dieumerci Pellet (JDP), comment se passe votre confinement, par ces temps de crise sanitaire ?

JDP :  le confinement se passe très bien par la grâce de Dieu

Ahouevi info : Comment avez-vous commencé le Judo ?

JDP : Depuis mon enfance je jouais beaucoup au football, et à l’école que je fréquentais il y avait aussi un club de taekwondo et karaté, les entraînements s’effectuaient tous les jours à 16h…

C’est ainsi que j’ai adhéré le club de karaté du maître Ngassaki. Quelques années plus tard,le club a fermé ces portes et je suis reparti au football. En 2010, un grand frère du quartier qui s’appelle maître Arnaud A. Epapanga m’a demandé d’adhérer à son club de judo, compte tenu de ma taille et mon gabarit. Ce club, c’est le Kodo Gaku Sha, auquel j’appartiens jusqu’à aujourd’hui. C’est lui qui a forgé et fait de moi l’athlète que vous voyez.

Ahouevi info : Quels sont vos plus beaux souvenirs ?

JDP : De bons souvenirs, j’en ai vraiment beaucoup. Le sport m’a donné une bonne réputation et des relations. J’ai effectué des voyages sans dépenser aucun Franc de ma poche, et j’ai vu du pays… Je suis persuadé que je n’aurai pas pu visiter tous ces pays sans mon sport. Je retiens également les moments d’animations, de chants, l’ambiance à l’étranger dans les bus au retour des entraînements, leur bouffe, etc…

Ahouevi info : les mauvais souvenirs ?

JDP : Ce sont surtout les éliminations aux premiers ou deuxièmes tours des compétitions internationales après plusieurs séances d’entraînements et de sacrifices… Je suis totalement dévasté à chaque fois. Mais cela est souvent source de motivation pour moi pour repartir de l’avant et relever le défi au tournoi suivant.

Ahouevi info : Comment se porte le sport congolais en général et le judo en particulier ?

JDP : vraiment le sport congolais doit être revu sur tous les plans, et en collaboration avec le ministère en charge des sports. Le Congo Brazzaville regorge d’athlètes judokas à même de porter haut le drapeau national. Mais, dommage qu’il n’y ait aucun suivi, pas de financement.

D’une manière générale, il n’y a aucun soutien de la part de nos dirigeants, pas de bourse d’études, pas de stage internationaux, etc…

Ahouevi info : Quelle a été la plus grande compétition à laquelle vous ayez participé ?

JDP Ma plus grande compétition c’est le championnat du monde Kazak Quresi World 2019  au Kazakhstan dans la ville de Aktobé. 

Ahouevi info : Comment jugez-vous votre performance au cours de cette compétition ?

JDP : J’en suis satisfait à 98% pour ne pas dire plus. En effet, selon moi un athlète pour être sélectionné le doit premièrement à ses efforts personnels, ensuite vient le comportement envers les dirigeants, et enfin la discipline qu’on trouve dans le code moral du judo. Je pense avoir répondu à tous ces critères.

Ahouevi info : Quels sont projets ?

JDP : Je souhaite avoir une bourse sportive dans les pays développés pour apprendre plus et promouvoir mon talent. Je souhaite aussi ouvrir une école de formation bien réputée, dans laquelle je serai un encadreur comme le maître *Darcel Yandzi, le grand maître Wogo, ou encore le grand maître Pascal Ngassaki.

Ahouevi info : Pour conclure ?

JDP : je tiens à remercier la FE.CO.JU.DA, la FE.CO.KU  pour les actes qu’ils i ne cessent de poser à l’endroit des athlètes congolais, qui selon moi vont dans un bon sens. Et, si les gens jugent mal leur façon de faire ou leur gestion, au prochain mandat qu’ils améliorent les conditions des athlètes ou alors qu’ils cèdent la place à de nouveaux candidats.

Je remercie mon Club Kodo Gaku Sha et tous les maîtres qui s’y trouvent. Merci à ma famille, à mon entourage et mes fans qu’ils continuent à me soutenir dans tous les sens et je ferais de mon mieux de ne pas les décevoir. Merci beaucoup à toute l’équipe.

Propos recueillis par Soumbou.

 

Tony DEE

Related post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *