Sciences : Le Togo célèbre ses femmes et filles de science

 Sciences : Le Togo célèbre ses femmes et filles de science

La science est considérée comme un domaine exclusivement réservé aux hommes. Mais force est de constater qu’il y a des femmes qui embrassent cette branche et en font une carrière réussie. C’est en connaissance de cause que l’ONU a adopté depuis 2015, la journée du 11 février comme journée internationale des femmes et filles de science, afin de promouvoir l’accès et la participation de ces dernières, à la science.

Le Contexte

Cette année au Togo, ALL SOLUTIONS à travers All Women Solutions a réuni femmes et filles de science autour d’un panel de partage d’expérience, le samedi 15 février 2020 à l’auditorium de l’Université de Lomé.

Aimer la science, se donner les moyens de la faire, garder en ligne de mire ses objectifs, repousser les barrières, travailler à être incontournable dans son domaine, tels sont en somme les conseils des panelistes à l’endroit des participants de la journée des femmes et filles scientifiques.

Autour des panelistes telles que : Tsipoaka Odile (ingénieur eau et environnement, responsable de African Rural Water Pro) ; Beauty Sodokin (médéccin) ; Ingrid Minlekibe (ingénieur électrique) ; Dogbe Semanou (administrateur système et réseaux) ; Judith Gnamey (Biochimiste) ; Attisso Ayawavi (ingénieur génie civil) ; Innocente Gbékévi (informatrice en assurance/ cyber sécurité), les participants (filles, femmes, garçons et hommes) ont parlé des choix de carrière, partagé des expériences, posé des questions, eu des conseils et des motivations.

Que retenir ?

Des échanges de point de vue qui ont eu lieu, on peut retenir que la carrière scientifique vient d’abord d’un amour pour la science, d’un choix clair d’embrasser ce domaine, et du travail pour l’accomplissement de cet objectif.

En terme de conseils, les panélistes ont invité les participants à lire, faire beaucoup de recherches, et surtout savoir saisir les opportunités de formation qui s’offrent à elles. Elles ont également été invité à cultiver l’excellence en sachant qu’aucune carrière n’est sans difficulté.

Le plus important c’est pour les jeunes filles et jeunes femmes de repousser leurs limites devant chaque épreuve. C’est en cela que Tsipoaka Odile a demandé à toute l’assistance d’accepter « tester, échouer, échouer, échouer encore puis réussir ».

Les exhortations

Pour rendre plus agréable le temps passé avec les femmes et filles scientifiques de Lomé, l’assistance a eu droit à une démonstration de hacking professionnel (à ne pas confondre avec le hacking simple) avec le fondateur et quelques étudiants de l’Institut de Sécurité Informatique avancée (ISA Lomé). Cette séquence a permis d’effectuer quelques appels téléphoniques sans unités, prendre le contrôle d’un téléphone à distance.

Puis, Odile Tsipoaka a invité chaque fille et femme à adopter le leitmotiv « si je réussis quelque chose aujourd’hui, je m’engage à ce que dans cinq ans, trois ou quatre filles réussissent la même chose comme cela dans dix ans, on aura plus des femmes unitaires dans les milieux, mais elles seront une masse critique ».

Cette célébration a pris fin sur les mots de remerciement et de satisfaction de Kékéli (responsable de All Women Solutions) et Hervé Koami (DG de All Solutions).

AGBO love

Tony DEE

Related post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *