AccueilNouveautésConduite autonome, Volkswagen fixe des objectifs

Conduite autonome, Volkswagen fixe des objectifs

Dans combien de temps verrons-nous la conduite autonome sur les routes européennes ? Une question à laquelle il n’est pas facile de répondre, étant donné que le développement de cette technologie se fait souvent lentement (ou plus lentement qu’on ne l’imagine) et que, jusqu’à présent, peu de constructeurs automobiles peuvent se vanter d’avoir franchi des étapes importantes à cet égard. Selon le PDG de Volkswagen, Thomas Schafer, les véhicules à conduite autonome de la marque allemande deviendront courants dans le monde entier d’ici la fin de la décennie.

En ce sens, c’est la division des véhicules commerciaux qui sera le fer de lance de l’offensive de Volkswagen. ‘Nous consolidons nos partenariats de développement’, a commenté M. Schafer, en réaction à l’annonce de la fermeture de la start-up Argo.AI, dans laquelle Volkswagen a elle-même investi 2,6 milliards de dollars en 2019. ‘Notre objectif est d’offrir à nos clients les fonctions de conduite autonome les plus puissantes dès que possible et de mettre en place notre développement de la manière la plus rentable possible’. Selon les rapports d’Autocar, avec sa division des véhicules commerciaux, la société de logiciels Cariad, propriété de Volkswagen, dirigera le développement de la conduite autonome en Chine, tandis que Bosch sera le partenaire du géant allemand pour le reste du monde. La technologie est disponible et nous conduisons de manière autonome à Hambourg et à Munich. Mais il y a toujours la nécessité de prouver que le système conduit mieux qu’un être humain. La législation est totalement différente d’un pays à l’autre », a-t-il ajouté.

M. Schafer a ensuite confirmé que Volkswagen a décidé de se concentrer sur la division des véhicules commerciaux pour faire avancer le développement de cette technologie, expliquant : « Lorsque nous atteindrons la ligne d’arrivée, des bénéfices et des opportunités s’ouvriront. Travailler sur la conduite autonome n’est pas aussi trivial qu’il y paraît : il y a la législation, les systèmes de caméras, les puces, la consommation d’énergie, la vitesse de calcul. La voiture sera le plus grand dispositif de collecte de données qui existe. C’est vraiment complexe ». Rappelons qu’à moyen terme, l’objectif de l’entreprise allemande est que les clients puissent réserver un identifiant. Voiture Buzz à conduite autonome via son service Moia à Hambourg en 2025.

Tony
Tonyhttps://www.ahouevi.net
Rédacteur Web depuis plusieurs années et passionné par le sport automobile depuis toujours, aucune information ne m’échappe. Je profite de ma soif sans fin d'informations sur le monde de la voiture pour vous les partager!
RELATED ARTICLES

En Continue