AccueilNouveautésEn provenance des Pays-Bas : la voiture qui absorbe le CO2

En provenance des Pays-Bas : la voiture qui absorbe le CO2

Le concept d’émissions zéro ne devrait jamais être utilisé lorsqu’on parle de voitures. Qu’il s’agisse de moteur à combustion, d’hydrogène, de GPL ou d’électricité, la perfection absolue n’est jamais atteinte. Le CO2 qu’une voiture électrique n’émet pas pendant son utilisation, par exemple, peut être produit en plus grande quantité en amont (phase de production) et par des éléments qui ne font pas partie de la chaîne cinématique, à savoir les pneus. Il existe cependant de nombreuses idées d’amélioration, et l’une d’entre elles nous vient des Pays-Bas, où une équipe universitaire a créé une voiture qui aspire le CO2 pendant la conduite.

En effet, des étudiants de l’université technologique d’Eindhoven ont créé une voiture électrique compacte (l’avant ressemble à une Nissan, l’arrière à une Aston Martin) qui parvient à capter le CO2 pendant qu’elle roule, grâce à un filtre spécial « activé » par le flux d’air. Il peut absorber jusqu’à deux kilos de CO2 tous les 20 000 kilomètres. Ce n’est pas beaucoup, ils l’admettent, mais c’est quelque chose. Et c’est une idée qu’un fabricant, disposant de plus de fonds, peut explorer.

Précédent

Suivant

La ZEM, comme la voiture est appelée, présente également d’autres caractéristiques durables. L’objectif, selon un membre de l’équipe de développement qui s’est confié à EuroNews, était de créer une voiture qui minimiserait les émissions de CO2 à toutes les étapes de sa vie, de la production à la mise au rebut. Par conséquent, la voiture a été construite avec une forte proportion de plastique recyclé (formé par impression 3D), même pour la monocoque et la carrosserie. Le filtre contribue bien sûr pour une petite part à compenser les émissions nocives générées par la production ; il doit être vidé tous les 320 km. L’équipe pense qu’il serait bien d’équiper les stations de recharge de centres de collecte des filtres, mais l’élimination des filtres n’a pas été clarifiée et reste un point d’interrogation.

En tout cas, l’idée est sans aucun doute remarquable : qui sait si elle n’inspirera pas d’autres personnes à faire de même, à la recherche de systèmes permettant de purifier davantage les flux d’air, ou de transformer le CO2 en temps réel en quelque chose d’utile pour la voiture.

(Bart van Overbeeke/TUE images)

Tony
Tonyhttps://www.ahouevi.net
Rédacteur Web depuis plusieurs années et passionné par le sport automobile depuis toujours, aucune information ne m’échappe. Je profite de ma soif sans fin d'informations sur le monde de la voiture pour vous les partager!
RELATED ARTICLES

En Continue